• sur les Murs...

     


    votre commentaire
  •  

    merci à la Demeure du Chaos

     

     


    votre commentaire
  •  


    votre commentaire
  • l'oeil & la plume...

    texte de ferruccio brugnaro  11-2019                                        ill. jlmi  11-2019

     

     

    En ces jours la mort

    commande sarcastique

    sur toute la terre

    Le cœur des enfants kurdes

    à genoux en ces heures

    brûle

    dans un martyre

    et une solitude

    cruels.

    Où nous cacherons-nous un jour

    quand le peuple kurde

    descendra en aval

    dans nos villes

    sur nos routes ?

    Baragouinerons-nous encore avec arrogance

    l’ordre international,

    la convivialité, les règles civiles ?

    Où nous réfugierons-nous, comment éviterons-nous la honte…

    Un jour le peuple kurde

    descendra des montagnes

    avec le poids de l’extermination

    dans l’âme,

    avec l’angoisse de ces nuits

    terribles et ces neiges

    avec la terreur glaciale

    des fusils pointés,

    les bombes sur la tête.

    Comment pouvons-nous évoquer encore

    l’amour

    comment pouvons-nous évoquer encore

    la vie.

    Il n’y aura aucun abri

    nous ne trouverons aucun abri.

    Le peuple kurde reviendra

    en aval

    un jour…

    Nous ne trouverons plus, nous ne retrouverons plus

    d’explications claires

    nulle part.

     

    Ferruccio Brugnaro, Venise, Italie   ( trad. : Jean-Luc Lamouille )  2019

     


    votre commentaire
  • Maxime Archambault

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires